Orage exceptionnel sur l’Iton

Orage exceptionnel sur l’Iton

Ce 22 Juillet 2013 restera pour moi la plus belle observation orageuse en terme d’électricité.
Les indices orageux sont très bons avec un CAPE déja élevé dès le matin

Rapidement les premières cellules naissent à l’ouest de l’Eure

Puis cela devient de plus en plus turbulent en fin de journée

Le soir nous partons avec JD pour rencontrer une zone orageuse multicellulaire située au nord de l’Eure et Loir, quelques éclairs de type crawlers zèbrent le ciel, l’ambiance est très agréable et nous prenons tranquillement nos clichés durant 2h en attendant que la zone orageuse remonte jusqu’à notre position.

 

Mais 2h plus tard alors que la zone pluvieuse aborde notre position, toute l’activité électrique s’effondre et avec l’arrivée de la pluie, nous devons rebrousser chemin afin de rentrer chez-nous à Breteuil, mais c’est au moment où j’arrive chez moi qu’un éclair très puissant tomba en direction d’Evreux, pour comprendre il faut regarder le radar, toute la zone pluvio-orageuse est aspirée par cette zone de subsistance, toute l’énergie y est concentrée.
L’orage se développait très rapidement avec de nombreux éclairs très puissants, arrivé sur place c’était un spectacle grandiose et il m’était difficile de garde le calme nécessaire au réglage du matériel tant l’activité électrique était intense, c’est un mélange d’adrénaline et de concentration surtout que certains impacts pouvaient tomber à 5km de ma position.

Pendant que je m’installe seul au milieux des champs c’est une vraie discothèque avec des impacts au sol en continu, le temps de bien faire ma mise en point j’ai foiré quelques précieux clichés qui auraient mérité une meilleure clarté…

Par miracle il ne pleut pas, sur le radar je suis placé au bon endroit pour rester au sec, c’est vraiment l’idéal surtout que cette zone je la connait bien, elle permet d’observer très loin !
Le radar foudre n’est pas très impressionnant, pour autant la majorité des impacts se font au sol et l’orage restera très stationnaire durant environ 40 minutes, c’est ce qui fera la particularité de cet épisode visuellement exceptionnel.

Je n’avais jamais autant goûté ce genre d’expérience, c’est presque irréel pour ce secteur et probablement que ce genre d’orage ne s’était pas produit depuis de nombreuses années.
Je profite de 20 minutes les plus spectaculaires de ma vie d’observateur avec pas moins de 110 impacts de foudre comptabilisés sur mes photos, à ce moment là je suis au téléphone avec un ami chasseur d’orage vers le Neubourg au nord du même orage, nous observons ensemble et en direct un power flash électrique synonyme qu’un éclair est tombé sur l’une des lignes du réseau EDF.

On apprendra que de nombreux habitants sont privés en électricité même si en comparaison de la puissance du phénomène, les dégâts étaient restés limités, probablement grâce à la faible densité de population sur cette zone.

Dans le feu de l’action, je me suis essayé à l’autoportrait dans le champ du blé, en ressortira ce cliché d’une pose de 15 secondes.