Après une semaine plus intense en traques orageuses, un bonus s’annonce entre Calvados et Eure où quelques orages de train sont attendus, nous partons alors avec Yann du côté Lieurey dans l’ nord-ouest de l’Eure pour intercepter une cellule provenant de Caen/Lisieux progressant vers l’est.


Sur place nous voyons quelques beaux abaissements, à la limite du nuage mur, ça soulève pas mal et les grondements sont continus, cela-dit aucun éclair ne sera perceptible…


Puis nous tentons de contourner légèrement la cellule au moment où l’activité se renforce, nous voyons cette fois quelques flashs, mais vraiment pas de quoi photographier.

Nous tournons alors en rond durant de bonne minutes sous une pluies battante dans une sorte de “no man’s land”, puis nous sortons de cet orage très pluvieux (quelques débordements locaux) pour nous arrêter quelques instant afin d’observer l’arc en ciel offert avec ses gonflements convectifs.

Et nous rentrerons fièrement bredouilles dans nos coins respectifs… cela-dit le modèle COSMO prévoit encore quelques cellules dans l’ouest de l’Eure en cours de soirée, il reste un peu d’énergie.
Pendant ce temps des cellules se forment au sud d’Evreux, elles semblent bien actives, pensant alors que tout cela allait se désactiver en peu de temps.
Puis à 20h “brouuumm” un orage se forme juste à côté, cette cellule semble vouloir rejoindre la ligne active vers Evreux, je vais donc intercepter la petit cellule au cas où elle s’activerait un peu plus sur mon chemin

les lumières sont sublimes, couleurs ambrées, et même temporairement cornalines.

 

Et puis derrière moi toujours au loin ces gros gonflements du côté d’Evreux qui n’en finissent pas, je vois même les premiers flash !

Je prends donc la direction d’Evreux pris en étaux entre le petit mono cellulaire et la ligne orageuse plus à l’est avant d’arriver à la limite de la vallée de l’Eure, la zone d’Evreux s’est décalée rapidement vers le nord-est en lâchant quelques jolis coups de foudre (j’étais en voiture à ce moment comme souvent…) mais il me reste ce petit monocellulaire que j’ai surfé à l’avant

je me trouve un spot bien dégagé avec une petit église au milieux de la campagne, mais je n’ai pas le temps de me placer pour prendre un cliché église+foudre,coup de chance,  elle aura lâché les 4/5 éclairs inter-nuageux juste au dessus de moi.


Puis je termine en prenant le temps de me placer pour avoir une petit ambiance de l’église.

Je vois vers le sud-ouest une tourelle d’une cumulonimbus en formation, je l’annonce à Yann qui est dans l’Orne, puis je lui annonce qu’elle se met à flasher !
Alors je retoune vers chez moi avec une jolie pile électrique d’un gonflement retro-éclairé au loin, mais finalement une fois arrivé chez moi tout se calme, elle perdre en activité avant de reprendre légèrement, je me tâte à aller tenter une cliché “au cas où” puis un second flash assez fort me persuadera de faire les quelques kilomètres, j’arrivera finalement au pied de la cellule, juste le temps de photographier son dernier éclair avant de mourir définitivement, encore un inter-nuageux à la limite de l’intra, même si il n’y a rien d’exttranordinaire on prend toujours ce que la nature nous offre !