Ce 3 Juin 2020, 2 jours après le déconfinement des 100km nous décidons avec Yann de partir en direction du Belvédère de Nibelle près d’Orleans pour observer la dégradation orageuse qui marquera le basculement d’une météo durablement chaude et sèche (depuis mi-Mai), le flux tournera rapidement au nord mais en attendant l’air frais devrait butter sur l’air plus chaud au sud, en cours d’après midi des orages sont prévus entre Massif-Central et Bourgogne, c’est un peu loin et la fiabilité reste limitée …c’est surtout en fin de journée et nuit suivante que nous comptons sur un axe de convergence entre Orléanais et Beauce.
Sur la route en arrivant dans la Beauce, une première cellule sort du paquet orageux situé bien plus au sud, c’est l’occasion de s’arrêter pour observer au cas où elle aurait l’idée de s’électrifier, mais il ne s’agira que d’une averse modérée.

Nous arrivons au Belvédère vers 17h

Nous attendrons durant 2h au moins puis les choses semblent s’activer plus au nord avec les premiers gonflements qui deviendront de plus en plus denses jusqu’à activer les premiers cellule vers la Marne, Seine et Marne.

Vers Dreux  une cellule est également bien active, d’ailleurs la convection prend plus au nord que prévu ce qui placera toute la région Parisienne sous des orages non prévus par les différents organismes météorologiques.
Aux alentours de 20h la ligne convective S’organise dans tout le sud de l’Ile de France avec une activité électrique honorable, et même un tuba photographié par Christophe Asselin.

Au coucher du soleil cela s’active à l’ouest et au nord-ouest, puis également légèrement vers le sud-ouest, cela nous redonne un peu d’espoir pour la suite des évènements  puisque pour l’instant nous sommes trop loins !

L’activité devient

bien électrique, au nord se sont de vraies piles avec 2 flash à la seconde, mais très peu de foudre au sol, c’est souvent le cas lors d’une forte activation de type pile électrique au sommet du cumulo-nimbus.

On observera toute la soirée des départs supercellulaires avec des abaissements biens menaçants…

Puis quelques impacts finiront  par sortir du lot dont un joli positif assez puissant au nord-ouest d’Orléans.

Pour le reste nous n’observerons qu’un seul éclair ramifié et beaucoup d’inter-nuageux.

 

Mais les orages finiront par décliner vers minuit, le vent se lève, la pluie arrive, il est temps de repartir…