Après de nombreux orages durant le mois de Mai et des cumuls pluvieux conséquents provoquant déjà quelques inondations, cette journée de début Juin promet de beaux indices orageux sur les prévisions, pourtant le ciel reste gris, peu orageux et pas spécialement très chaud.

 

Quelques averses remontent depuis l’Eure et Loir et à la vue des cartes météo d’indices (instabilité cape) la situation pourrait rapidement devenir instable avec des orages particulièrement stationnaires et pluvieux comme pour ces derniers jours où des inondations se sont déja produites dans l’Orne et l’Eure.
Le modèle Arôme modélise encore des cumuls assez conséquents avec jusqu’à 80mm vers l’Aigle.

 

Les valeurs d’instabilité sont intéressantes sans pour autant atteindre des seuils exceptionnels avec un CAPE prévu aux alentours de 1500.
Modele GFS - Carte prévisions

 

Je prends la route vers Verneuil sous un ciel brumeux toujours peu orageux, mais sur le radar j’observe pourtant la naissance d’une cellule près de ma position en plein coeur d’une tartine de nuages stratiformes..

captuire vidéo des Inondations vers Piseux

Il y a du courant et je ne peux m’aventurer plus loin, alors j’appelle et prévient Yann qui est sur place à l’Aigle pour lui signaler que l’orage qui arrive sur sa position semble puissant, il observera d’ailleurs la foudre tomber devant ses yeux sur les antennes du Château d’Eau pendant notre échange.

Je poursuis ma route (prudemment cette fois) vers l’Aigle en observant des champs transformés en véritables lac après le passage e cette cellule très pluvieuse, puis une fois arrivé à l’aigle pour rejoindre Yann, nous observons la naissance d’autres orages du côté de Conches et Bernay mais nous n’aurons malheureusement pas le temps de pouvoir les rattraper alors nous misons sur un spot en hauteur, une vue que Yann connaît pluetôt bien direction Rai pour une vision panoramique de Verneuil à Gacé, de nouveaux orages éclatent et s’enchaînent…

L’ambiance est très instable on observe même quelques mouvements ascendants tourbillonnants en direction de l’Aigle.

Les orages se réalimentent sans interruption de Verneuil à Conches et je décide de reprendre la route pour m’en approcher, une fois arrivé au niveau de mon domicile à Bourth je constate la forte activité électrique et décide de continuer mon chemin vers Breteuil pour finalement me faire arrêter à Francheville par de très fortes pluies, j’en profite pour reprendre un peu de recul afin d’être au sec entre Bourth et Francheville et capturer dans la foulée ces clichés éclectriques.

Sur le radar la ligne orageuse se réalimente pendant plusieurs heures sur Breteuil avec des intensités exceptionnelles.

Les éclairs étaient particulièrement difficiles à photographier dans cette masse pluvieuse, mais je ne me doutais pas encore qu’à quelques kilomètres une catastrophe était en train de se produire, il est tombé jusqu’à 110mm à bémécourt et 100mm à Breteuil sur Iton

Le lendemain toutes les chaînes d’infos sont en direct, le constat est amer pour un territoire qui n’est absolument pas habitué aux inondations.

(crédit vue aérienne eye-Eure production)

J’apprendrais également que ma mère s’est faite emportée avec sa voiture, heureusement elle s’en sortira vivante (pas la voiture)
Il suffit de voir la heuteur d’eau sur le grillage à gauche pour se rendre compte de la situation.

Sur les stations amateurs du secteur voici quelques données:
66,7 mm à Groisey-sur-Risle (27)
68,8 mm à Menneval (27)
69,2 mm à Sébécourt (27)
69,7 mm à La-Barre-en-Ouche (27)
70,4 mm aux Bottereaux (27)
72,2 mm à Serazereux (28)
81,3 mm à La Neuve-Lyre (27)
88,0 mm au Fidelaire (27)
91,6 mm à Tremblay-les-Villages (28)
95,6 mm à Ferrières-Saint-Hilaire (27)
114,0 mm à Garnay (28)
135,2 mm à Le Boullay-Mivoye (28)